Récit : le jour où bébé a fait sa première nuit

Tout le monde pose la question : « alors, il fait ses nuits ? », et vous répondez « non », pendant plus ou moins longtemps. Jusqu’au jour où… bébé a fait sa première nuit ! ⭐️

Quand on est jeune parent, on a l’impression qu’une très grosse attente se situe dans le fait que bébé fasse sa première nuit, n’est-ce pas ? On nous pose (parfois trop) souvent la question, et nous, on attend aussi ce grand moment, où on pourra (enfin) dormir plusieurs heures d’affilée, sans être réveillés, pour une nuit enfin un peu réparatrice…

Et puis, une nuit, ça arrive enfin ! On va se coucher, les yeux au milieu des joues, en ayant par habitude des nuits hachées comme une première purée avec morceaux, tout préparé pour le ou les réveils nocturnes. A portée de mains ou pas trop loin, tout est prêt pour nourrir bébé s’il a faim, le changer, et tout ça dans la pénombre heureusement éclairée par cette jolie veilleuse.

Tout est prêt, donc. Comme d’habitude. Sauf que… cette nuit-là, extraordinaire, pas de bruit… pas de pleurs, pas de paupières qui se soulèvent comme si c’étaient des enclumes, pas de pas à tâtons vers bébé, guidés par la lueur de la veilleuse, qui est devenue votre phare dans la nuit. Rien. Le silence d’un sommeil profond.

On n’oublie pas les papas, mais comme ce sont souvent les mamans qui se lèvent, notamment en cas d’allaitement, on sait que le jour où bébé fait sa première nuit n’est pas vécu de la même façon par toutes.

Il y a celles qui garderont les yeux fermés toute cette nuit-là, et réaliseront avec stupeur que le miracle de la première nuit de bébé est arrivé. Il y a celles qui se réveilleront en sursaut au milieu de la nuit, tellement habituées à ces réveils nocturnes. Les unes ou les autres fonceront voir leur bébé, ce petit trésor qui aura si bien dormi toute une nuit entière pour la première fois !
Et après ? Il n’y aura plus qu’à espérer que ça dure ! Malgré tout, il n’est pas rare qu’après une première nuit complète, les parents aient envie de crier victoire. Mais ne le faites pas trop vite… Souvent, il faut plusieurs semaines d’adaptation et il n’est pas impossible que de nouveau, après une première nuit complète, Bébé se réveille comme à son habitude, il avance à son rythme mais bébé avance et bientôt vous pourrez dormir sur vos deux oreilles. Alors patience, tout vient à point à qui sait attendre ! 🌛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *